Maxime Membrive - créateur et interprète

Maxime Membrive, comédien de théâtre physique, s'épanouit dans toutes les formes d'expression corporelle possibles. De la danse à l'acrobatie, il décline un vocabulaire universel sur les scènes de théâtre pour enfants. Habitué des arts de la rue avec la Cie Charlie et De Genoten, il est aussi musicien et acrobate.

Anouchka Crahay - créatrice et interprète

Anouchka Crahay est comédienne et marionnettiste, développant des aptitudes multiples au fil de son parcours (danse, écriture, chant, musique…). Passionnée de théâtre jeune public, elle œuvre tant sur scène qu'en coulisses pour la création de spectacles visuels et sensibles.

portrait-Mx-1-(Anouchka-Crahay)
Portrait-Ak-2-(Laure-Derenne)

Un champ de possibles

La Compagnie Quand je serai Grand·e crée des spectacles à l'attention des enfants, des familles et de toutes les (grandes) personnes prêtes à se laisser emmener par leur imaginaire.

« Quand je serai Grand·e », c'est une formule magique pour ouvrir l'étendue des possibles. Pour nous, elle évoque la promesse d'un avenir plein de projets à rêver et à construire. Avec ces quelques mots comme sésame vers un autre monde, on saute au-delà des cadres pour inventer librement et repousser les limites de nos envies créatrices.

Maxime dit : « Quand je serai Grand, je pourrai voler. »

Anouchka sait : « Quand je serai Grande, je saurai respirer sous l'eau. »

En créant leur compagnie, ils mettent en pratique ces projets et créent un espace où tous les spectateurs peuvent partager avec eux la réalisation de leurs utopies.

Notre public de prédilection

Nos spectacles sont des univers visuels et sonores, où les corps racontent des histoires simples, à lectures multiples. Chaque spectateur·rice, en fonction de son âge et de son vécu, interprète à sa manière les images reçues. La puissance poétique d'un geste, d'un objet animé ou d'un regard entre comédiens sont autant d'ancrages pour rêver au fil d'un récit sans paroles.

Nous choisissons de créer avec et pour des âmes d'enfant car c'est là que nous trouvons la plus grande richesse d'imaginaire. Souvent, leur regard nous guide vers des pistes impensées, des idées neuves et cocasses. En créant, nous nous connectons à ce plaisir du jeu, de la découverte, de l'expérimentation. Dans la rencontre avec le public, nous affinons continuellement nos propositions au gré des rires, des silences ou des exclamations.

Nos créations tentent d'entrer en résonnance avec la sensorialité éveillée du public. Nous composons avec des matières, des rythmes, des sonorités davantage évocatrices que figuratives. Chaque ingrédient est une petite touche qui, petit à petit, compose un tableau dense et ouvert. Souvent, les frontières nous échappent et les spectateurs voient plus loin que nous !

photo-compagnie-QjsG

Nos outils pour la création

Formés au théâtre de mouvement à la Kleine Academie, nous avons d'emblée choisi la voie d'un théâtre physique et sensible. Nos recherches nous ont ouverts à la manipulation d'objets, entre marionnettes minimalistes et structures géantes articulées. Alternativement manipulateurs invisibles et interprètes assumés, nous posons les jalons d'une histoire écrite geste après geste ; image, silence, perception.

Notre premier spectacle, « ArBre », a donné le ton pour notre mode de création. D'abord, nous construisons une scénographie en choisissant soigneusement nos matériaux, mécanismes et dimensions pour coller aux impressions que l'on veut transmettre. Ensuite, nous utilisons les ressources du langage du geste, de la danse, de l'acrobatie et des nouvelles technologies (pédale de loop, micros, pédale d'effets…) pour servir un propos riche de sensations : observer la nature et la rendre visible. Enfin, à travers le temps et l'espace d'une représentation, nous invitons à l'écoute et le respect d'un autre vivant qui nous dépasse et nous fascine.